_MG_9366.jpg

Le 12 mars 2020 était un jour de Ligue des Champions pas comme les autres. En effet, les équipes encore en compétition jouaient leur match retour de huitième de finale. La plupart des matchs se sont déroulés ce soir-là, à huis clos, la cause principale, l'épidémie de Covid 19.

Après cette journée, durant des mois aucune rencontre sportive ne pouvait se jouer due au confinement. De grands évènements sportifs comme la coupe d'Europe de football ainsi que les Jeux Olympiques de Tokyo ont dû être reporté. Les stades ainsi que les terrains de sport sont restés vides, à l'abandon, sans âme.

Au mois de juillet 2020 les sportifs ont repris la compétition toujours dans un contexte particulier. D'abord, les tribunes ont été remplacées par de grandes affiches publicitaires ou habillées par des photos de supporteurs. Par la suite elles aussi ont connu les restrictions de jauge jusqu'au huis clos. Toute une année sans supporteur, sans ambiance, sans encouragement, cela a rendu le spectacle sur le terrain bien triste pour le monde du sport.

Terrain Vague arrive après cette année si particulière et pose un regard singulier sur ce qui entoure le ballon rond. Le paysage sportif est laissé à l'abandon et le silence est roi. Il ne reste que ces formes géométriques blanches sur ce gazon verdoyant et les panneaux publicitaires qui témoignent de l'empreinte de l'homme. Les murs de brique ont disparu pour laisser place à un horizon paisible. Malgré toute l'envie est toujours là, celle de refaire vivre ce lieu magique, qui déchaîne les passions.

_MG_9133.jpg
_MG_9142.jpg
_MG_9140.jpg
_MG_9138.jpg
_MG_9145.jpg
Photos prises par Gwael Desbont.
  • Instagram
  • Instagram